The Sherwin-Williams Company (« Sherwin-Williams ») reconnaît l'importance d'effectuer des efforts afin d'assurer que notre chaîne d'approvisionnement soit exempte de tous produits issus du travail forcé, du travail des enfants, du trafic humain et de l'esclavage. À cette fin, Sherwin-Williams s'est engagé dans un processus d'étude du fonctionnement de la chaîne d'approvisionnement existante et développe une politique de société destinée à assurer, dans toute la mesure du possible, que notre chaîne d'approvisionnement soit exempte de produits issus du travail forcé, du travail des enfants, du trafic humain et de l'esclavage.

Il est attendu que cette politique réponde aux problèmes liés à: (i) la vérification de la chaîne d'approvisionnement du produit afin d'évaluer la présence de risque potentiel de travail forcé, travail des enfants, trafic humain et d'esclavage dans sa chaîne directe d'approvisionnement (Sherwin-Williams ne suit pas à l'heure actuelle une politique formelle destinée à la vérification de tels problèmes); (ii) la possibilité d'effectuer un audit chez les fournisseurs dans le cas où Sherwin-Williams serait informé par toute indication crédible, de pratiques inhumaines potentielles de la part du fournisseur direct (Sherwin-Williams conduit des inspections informelles ou des observations à l'occasion mais ne suit pas à l'heure actuelle une politique formelle destinée à auditer les fournisseurs au regard de tels problèmes); (iii) la certification écrite du fournisseur que les matériaux incorporés dans leurs produits sont conformes aux lois régulant le travail forcé, le travail des enfants, le trafic humain et l'esclavage dans le ou les pays où ils opèrent (Sherwin-Williams requiert généralement de ses fournisseurs sous contrat d'être en conformité avec le droit applicable et les réglementations mais ne suit pas, à l'heure actuelle, de politique formelle de certification indépendante pour tous ses fournisseurs); (iv) maintenir la responsabilité interne envers les normes et les procédures afférentes aux employés ou aux sous-traitants qui échouent à répondre aux normes de la société au regard de l'évitement du travail forcé, du travail des enfants, du trafic humain et de l'esclavage (Sherwin-Williams ne suit pas, à l'heure actuelle, de politique formelle liée à de tels problèmes); et (v) fournir aux employés et aux responsables de la société, qui ont la responsabilité directe de la chaîne d'approvisionnement, la formation afférente au travail forcé, au travail des enfants, au trafic humain et à l'esclavage, particulièrement dans le but de limiter les risques au sein de la chaîne d'approvisionnement des produits (Sherwin-Williams ne suit pas, à l'heure actuelle, de politique formelle liée à des tels problèmes).